Le livre est disponible dès maintenant.

Les abeilles grises de Andreï Kourkov parle du conflit Ukraino-russe.

Les abeilles grises nous invite au coeur du conflit concernant l'Ukraine et La Russie.

RÉSUMÉ

Dans un petit village abandonné de la «zone grise», coincé entre armée ukrainienne et séparatistes prorusses, vivent deux laissés-pour-compte: Sergueïtch et Pachka. Désormais seuls habitants de ce no man’s land, ces ennemis d’enfance sont obligés de coopérer pour ne pas sombrer, et cela malgré des points de vue divergents vis-à-vis du conflit. Aux conditions de vie rudimentaires s’ajoute la monotonie des journées d’hiver, animées, pour Sergueïtch, de rêves visionnaires et de souvenirs. Apiculteur dévoué, il croit au pouvoir bénéfique de ses abeilles qui autrefois attirait des clients venus de loin pour dormir sur ses ruches lors de séances d’«apithe´rapie». Le printemps venu, Sergueïtch décide de leur chercher un endroit plus calme. Ayant chargé ses six ruches sur la remorque de sa vieille Tchetviorka, le voilà qui part a` l’aventure. Mais même au milieu des douces prairies fleuries de l’Ukraine de l’ouest et du silence des montagnes de Crimée, l’œil de Moscou reste grand ouvert...

A propos de L'auteur.

Andreï Kourkov naît en 1961 près de Leningrad (Saint-Pétersbourg) dans une famille communiste. Il vit son enfance à Kiev. À dix ans, il possède « la septième collection de cactus d’Ukraine » dont il aime égrener les noms latins ; c’est le début d’une passion pour les langues étrangères (il en parle une dizaine, dont le français et le japonais). À l’heure du service militaire, le voilà gardien de prison à Odessa où il préfère écrire des contes pour enfants plutôt que de rédiger des rapports officiels. Son premier roman, qu’il commence par vendre à la sauvette sur un bout de trottoir à Kiev, est publié deux semaines avant la chute de l’Union soviétique. Avec Le Pingouin, il rencontre un immense succès en France et à l’international. Suivront une quinzaine de romans, tous écrits en russe, mêlant absurde, humour et tendresse où percent les espoirs et les dérives de la société postsoviétique. Il est également l’auteur de nombreux scénarios et films documentaires. Traduite en trente-six langues, son œuvre est publiée en France par les éditions Liana Levi.

Le livre paru depuis le 3 février est traduit par Paul Duquesne et édité par Liana Levi.

Les lecteurs lui accordent la note de 5/5.

Disponible sur les plateformes de vente en ligne.

À lire également

Avis

Note: 0.0/5 (0 vote)

    Soyez le premier à donner votre avis :)

Vous n'êtes pas encore connecté(e)

Si vous aimez, pensez à partager !

Remonter
Notifications
50