Pass sanitaire au cinéma : la FNCF se sent punie. : l'actualité cinéma à La Reunion sur Cine974, le site internet du cinéma reunionnais qui vous accompagne dans la découverte du 7ème art et de son actualité

Pass sanitaire au cinéma : la FNCF se sent punie. - Cine974

Actualité cinéma & série à La Réunion

Pass sanitaire au cinéma : la FNCF se sent punie.

Pass sanitaire au cinéma : la FNCF se sent punie.

Le président de la FNCF, Richard Patry, s'est étonné de la mise en place très rapide de la mesure demandant aux spectateurs de présenter un pass sanitaire complet ou un test de moins de 48h pour entrer dans un cinéma, à partir du mercredi 21 juillet, puis du 1er août pour les bars, restaurants, centres commerciaux... 

"Le problème c'est la stigmatisation, une fois de plus, des lieux culturels, alors qu'ailleurs ce sera début août, ou mi-août, Nous nous sentons punis. Pourquoi on nous l'impose avant tout le monde, alors que dans les cinémas il y a des protocoles stricts, alors que depuis le début de l'épidémie nous n'avons pas eu un seul foyer d'infection, et alors que nous avons de très bons films programmés pendant l'été? Cela sert à quoi, cela va sauver qui?"

la Fédération Nationale des Cinémas Français a publié un communiqué officiel pour demander un délai de mise en place, avec un nouveau calendrier, afin que les lieux culturels soient soumis aux mêmes règles que les restaurants, centres commerciaux, etc...

"Bien que les salles de cinéma soient pleinement solidaires et mobilisées dans la lutte contre la Covid, elles sont aujourd’hui stupéfaites du très bref délai qui leur est alloué dans la mise en place du pass sanitaire. Cette situation représente une rupture d’égalité manifeste vis-à-vis des autres secteurs comme les restaurants, les commerces ou les transports. (...) La mise en œuvre de cette mesure se heurte à de nombreuses questions essentielles : responsabilité des salariés des salles de cinéma, responsabilité des entreprises et des spectateurs, sanctions applicables, mesures d’ordre public, statut des salariés, coût et processus opérationnel de vérification, etc. Sur tous ces points les autorités sont à ce stade silencieuses, alors que les cinémas ont moins d’une semaine pour mettre en œuvre cette obligation inédite et complexe (...) Cette mesure, prise avec effet quasi-immédiat et sans préavis informatif permettant à nos spectateurs d’anticiper la situation, vient briser la dynamique de reprise de notre activité et les perspectives économiques favorables du second semestre, indispensables après la longue fermeture des salles de cinéma. Elle fragilise fortement l’ensemble de l’exploitation cinématographique qui s’attelle pourtant depuis le début de la crise sanitaire à mettre en œuvre des protocoles sanitaires robustes et efficaces."

Encore une fois de plus c'est le cinéma qui subit les décisions du gouvernement.

Avis

Note: 5.0/5 (1 vote)

Vous n'êtes pas encore connecté(e)

Si vous aimez, pensez à partager !

Remonter
Contact
Dark Mode
Notifications
50
Rechercher