Shining : quelques anecdotes sur le film de Stanley Kubrick. : l'actualité cinéma à La Reunion sur Cine974, le site internet du cinéma reunionnais qui vous accompagne dans la découverte du 7ème art et de son actualité

Shining : quelques anecdotes sur le film de Stanley Kubrick. - Cine974

Actualité cinéma & série à La Réunion

Shining : quelques anecdotes sur le film de Stanley Kubrick.

Shining : quelques anecdotes sur le film de Stanley Kubrick.

Ce samedi à l'occasion de "La nuit de l'horreur" à Ciné Cambaie, sera projeté le chef-d'oeuvre de Stanley Kubrick "Shining" adapté du roman de Stephen King. Le film porté par Jack Nicholson sortit en 1980 est devenu l'un des films d'horreur culte de l'histoire du cinéma.

Nous vous proposons donc de découvrir des anecdotes liés à cette adaptation, préparez vous donc car "Voici Johnny!!"

  • Stephen King n'aime pas le film

L'auteur du roman n'a pas aimé les changements apportés à l'histoire notamment la réécriture de la fin par Stanley et n'a pas manqué de le faire savoir. Du coup il a participé à la production d'une autre version pour la télévision appelé "Shining: les couloirs de la peur." Un peu trop protecteur vis à vis de son bébé le Kingo.

  • Un véritable marathon pour l'actrice Shelley Duvall.

La scène où son personnage Wendy monte les escaliers apeurée, un couteau à la main, a été tournée 35 fois. Ce qui équivaut a monter tous les escaliers de l'Empire State Building. Du coup elle n'a plus rien a envier à Jean Louis Prianon.

  • Plusieurs choix au casting. 

Avant d'avoir opter pour Jack Nicholson, Kubrick avait pensé premièrement à Robert De Niro mais aussi à Robin Williams ou encore Harrison Ford. Stephen King avait opté lui pour Michael Moriarty ou Jon voight. Si il avait fait le casting à La Réunion, on pense que Hubert Hess aurait fait l'affaire.

  • Un exemple de réalisation.

Malgré qu'il ne soit pas le premier film qui utilise la technique de steadycam qui permet des prises plus fluides, le film a permit le développement de cette technique dans le cinéma, Les longs travelling dans les couloirs de l'hôtel sont, en effet, devenus des références en matière de réalisation.

  • Le jeune Danny Lloyd improvisateur.

Lors de son audition l'acteur qui interprêtre le petit garcon de la famille a commencé a bouger le petit doigt lorsqu'il parle à Tony. Subjugué par l'idée les créateurs ont décidé de l'inclure dans le film alors qu'il n'en était pas question dans le scénario d'origine. Précoce le petit Danny, notre petit Soan devrait s'en inspiré.

  • Shelley Duvall mise en condition.

Afin que son actrice acquiert le niveau de nervosité requis pour son personnage, Kubrick à ordonner à son équipe de ne plus lui adresser la parole, l'isolant complètement sur le plateau de tournage. Il à même été très dur et tyrannique envers elle hors caméra ce qui l'a mise dans l'état d'esprit parfait pour le rôle. Qu'on se rassure tout allait mieux pour elle après le tournage.

  • Les jumelles.

Les fameuses jumelles ont été inspiré d'une photographie de Diane Arbus"Identical Twins, Roselle, New Jersey, 1967".

  • La neige de 900 tonnes.

Pour obtenir le labyrinthe de neige à la fin du film, la production a dù utiliser 900 tonnes de sel et de polystyrène extrudé broyé. 

  • Harry Dean Stanton aurait dù être le Barman.

Porté par Joe Turkel le rôle du barman aurait dù être atribué à Harry Dean Stanton mais l'acteur à dû renoncé car il était pris sur un autre film culte "Alien". 

Le film "Shining" sera à découvrir ou redécouvrir ce samedi 27 à Ciné Cambaie dans la "Nuit de l'horreur" à partir de 19h30.Enfin si le couvre feu le permet.

https://www.cine974.com/evenement/nuit-de-lhorreur/340/

 

 

 

Commentaires


Note: 0.0/5 (0 vote)

 

    Soyez le premier à donner votre avis :)

Vous n'êtes pas encore connecté(e)

Si vous aimez, pensez à partager !

Remonter
Contact
Cookies RGPD
Notifications
50
Rechercher